Lenny Kravitz dans le dernier éditorial de M. Porter en est la preuve il est possible de conserver votre essence, quelles que soient les pièces qui composent votre look.

Né à Manhattan en 1964, le musicien modèle divers vêtements pour M. Porter (dont des smokings en velours) tout en continuant à émaner ces vibrations « vintage-rock » qui caractérisent son style avec tous.

Réalisé dans un hôtel particulier parisien décadentLa séance combine des photographies en couleur et en noir et blanc, ce qui crée une atmosphère incroyable.

Cette dernière classe comprend les moments où l’Américain, tout en restant fidèle à l’un de ses signes d’identité, regarde chemises déboutonnées. Les pièces appartiennent respectivement aux firmes Saint Laurent et Balmain.

Le look le plus rock de l’éditeur (du moins dans le sens le plus conventionnel du terme) est celui que vous pouvez voir juste au-dessus de ces lignes. Il est composé d’un manteau de fourrure Balmain, d’une chemise à carreaux en flanelle Haider Ackermann et d’un jean slim noir Saint Laurent.

Quelques Bottes de motard de Saint Laurent sont les chaussures choisies pour tous les looks sauf le dernier, où elles sont remplacées par des pantoufles Gucci en velours rose, décorées d’un serpent.

Le des smokings décontractés assortis Ils font l’objet d’une grande attention dans cet éditorial intitulé « Comment M. Lenny Kravitz garde son sang-froid ».

Dans l’image d’en-tête, le gagnant du Grammy porte un smoking noir Saint Laurent par-dessus un t-shirt imprimé par Alexander McQueen. Celle en velours rouge est de Berluti. Dans ce cas, il porte une chemise avec un col de smoking, mais déboutonnée et sans nœud papillon.