Beauté, Hommes, Mode

Comment arrĂȘter l’alcool ?

Ceux qui posent cette question de, c’est parce qu’ils ont dĂ©jĂ  un problĂšme. Y pour arrĂȘter l’alcool, c’est prĂ©cisĂ©ment la premiĂšre Ă©tape : la sensibilisation.

Il est Ă©galement important de reconnaĂźtre que vous ĂȘtes confrontĂ© Ă  une tĂąche difficile. Le fait de surmonter cette dĂ©pendance est inversement proportionnel Ă  la facilitĂ© relative avec laquelle on peut y succomber.

Pourquoi arrĂȘter de boire ?

Certaines personnes qui envisagent d’arrĂȘter l’alcool ont des doutes et essaient de dĂ©fendre ce qu’elles font avec des allĂ©gations du type « ça m’aide Ă  ĂȘtre plus sociable ».

Sans oublier qu’une bonne boisson alcoolisĂ©e peut ĂȘtre un complĂ©ment idĂ©al dans un grand nombre d’occasions, elle n’est pas non plus indispensable. Il suffit de faire une liste des moments oĂč l’alcool semble ĂȘtre un compagnon nĂ©cessaire et de visualiser la diffĂ©rence substantielle qu’il y aurait s’il n’Ă©tait pas prĂ©sent.

Mieux en Ă©quipe

L’arrĂȘt de l’alcool est une dĂ©cision individuelle et personne ne peut dĂ©cider que quelqu’un d’autre doit arrĂȘter de boire. Seuls ceux qui y rĂ©flĂ©chissent vraiment y parviennent ; mais cela ne signifie pas que dans tous les cas, on y parvient du premier coup, ni du deuxiĂšme, ni du troisiĂšme.

Les rechutes font partie de nombreux processus personnels visant Ă  surmonter la consommation d’alcool. L’objectif n’est atteint que par ceux qui n’abandonnent pas et tentent autant de fois que nĂ©cessaire.

Il est également important de noter que trÚs peu de succÚs ont été obtenus par des alcooliques qui se sont battus sans aideou de la famille, des amis ou des spécialistes.

Il est mĂȘme obligatoire que ceux qui ont une dĂ©pendance trĂšs forte et prolongĂ©e dans le temps, nĂ©cessitent la supervision d’un mĂ©decin. Le sevrage de l’alcool est trĂšs courant et les cas les plus dramatiques mettent la vie en danger.

alcohol

Conseils pratiques

En plus de chercher Ă  obtenir le soutien de la famille, des amis et des mĂ©decins, une bonne idĂ©e est changer la routine quotidienne. Par exemple, certaines personnes ont l’habitude de s’arrĂȘter dans un bar chaque aprĂšs-midi lorsqu’elles quittent le bureau pour prendre une biĂšre.

Le chocolat peut ĂȘtre un excellent alliĂ©. Sa consommation augmente le niveau d’endorphines, ce qui permet d’Ă©viter les crises d’angoisse. Boire du chocolat est sain, pour autant qu’il soit de bonne qualitĂ© et que nous le fassions avec modĂ©ration ; nous devons garder Ă  l’esprit que les excĂšs sont presque toujours mauvais.

Sources des images : Okdiary / SuMedical

Vous pourriez Ă©galement aimer...